Newsالأولى

L’OMS SEME LE TROUBLE AVEC SES DECLATIONS SUR LA CONTAGIOSITE DU CORONAVIRUS

Dr Moussayer Khadija

Maria Van Kerkhove, responsable technique de la cellule chargée de la gestion de la pandémie à l’OMS, avait déclaré lundi que  la transmission du virus par une personne, semblait «très rare». Elle a  ensuite parlé d’un «malentendu» devant le tollé général soulevé par ces propos.

Largement relayés sur les réseaux sociaux, ils ont fait vivement réagir une grande partie de la communauté scientifique. Contrairement à ce que l’OMS a annoncé il n’est pas scientifiquement possible d’affirmer que les porteurs asymptomatiques de SARS-CoV-2 sont peu contaminants”, a ainsi affirmé le professeur Gilbert Deray, médecin à la Pitié-Salpêtrière. Le professeur Liam Smeeth de la London School of Hygiene and Tropical Medicine s’est dit « surpris ».

Ces explications au total sont maladroites et risquent de créer encore de la confusion (entre asymptomatiques  ne développant pas la maladie et présymptomatiques dans la phase d’incubation de cette pathologie) : elles pourraient en effet laisser penser à certains que  toute personne n’est pas contagieuse tant qu’elle n’a pas développé de symptômes de la  COVD- 19.

Par définition dans tout dictionnaire, Le terme « asymptomatique » en infectiologie se dit d’une personne porteuse d’un virus comme la covid-19 et donc susceptible de transmettre la maladie alors  qu’il  n’en présente pas les signes cliniques. De plus on ignore par nature l’état de toute personne avant l’apparition de la maladie (si elle ne fait pas l’objet d’un test au moins) par nature.

On sait par contre bien que  les personnes présymptômatiques  et développant ensuite la pathologie sont à un risque élevé de contagion, presque aussi important d’ailleurs que les malades  selon les dernières études dont je me suis faite l’écho dans un communiqué  à la presse et déjà repris par certains médias. Il est  possible qu’une partie des gens contaminés soient peu ou “pas” contagieux, mais ça personne ne le sait  à l’avance !

 Ce risque de contagiosité (qu’il soit faible ou fort) est d’ailleurs le  fondement de la politique de confinement et de déconfinement, progressif et strictement encadré,  menée avec beaucoup de discernement par les autorités marocaines.  On ne joue pas avec la santé des peuples comme dans une partie de dés ou de poker !

L’OMS a fait marche arrière sur ses déclarations : Maria Van Kerkhove s’en est expliquée et s’est excusée ; c’est tout à son honneur. Nous ne devons pas faire assaut de polémiques sur ce sujet pour nous faire plaisir mais être clairs et pédagogiques ensembles pour éviter tout malentendu, propre à répandre de la confusion dans l’esprit des gens  ainsi qu’une avalanche de  “Fake News”encore.

الوسوم

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
error: حقوق الطبع و النشر محفوظة لجريدة Sijilmassapress.ma
إغلاق
إغلاق